porc

Capture d’écran 2012-05-11 à 20.48.09

MITSOU, chef consultante

By | Chef Consultante, Consulting, Où suis-je? | No Comments

Retrouvez à la carte de Mitsou des créations exclusives pour ce magnifique restaurant spécialisé dans les DIM SUM.

Vous trouverez des rolls exclusives, dont le Porc au Caramel. Une recette de ma môman à moi !

 » Mitsou vous livre dim sum et fusion food, à domicile ! Enfin de la «healthy asian food», les papilles coincées entre Paris, Bangkok, Los Angeles et Hong Kong. Mitsou, c’est des dim sum, petites bouchées vapeur à se lécher les doigts, mais aussi le meilleur de l’Asie avec des petits plats maison, des salades, des desserts gourmands concoctés tous les jours par notre chef. Sur place, à emporter ou livré chez vous, du lundi au vendredi de 12h à 14h30. »

nem_tradeua

Nem Thadeua, ou le riz qui croustille

By | Accompagnements, Plats complets, Poissons & Crustacés, Recettes Salées | 48 Comments

Je pense sincèrement que grâce à cette recette, mon homme a définitivement décidé de m’épouser… Mais on va faire comme si je n’étais pas au courant haha !

Cette recette est purement laotienne mais une alternative incroyable au riz cantonnais… aux riz sautés… enfin vous voyez. Les menus B6 ou C3. Demandant un peu plus de temps, le côté pratique de cette recette c’est : VOUS POUVEZ UTILISER VOTRE RESTE DE RIZ ! C’est en effet mieux d’utiliser du riz cuit la vieille.

Comment ça marche ?

Recette du NEM THADEUA

2 personnes :

  • -       120g de riz blanc cuit ( il doit être froid )
  • -       1 oignon
  • -       2 échalotes
  • -       4 branches de coriandre
  • -       4 branches de menthe
  • -       3 œufs
  • -       1 citron vert
  • -       6 nem chua ( porc fermenté achetable dans les épiceries asiatiques, ou du jambon mais c’est un peu dommage ^^)
  • -       2 cuillères à soupe pâte de curry rouge ( ou mixez 1 piment de Cayenne, 1 cuillère à café de coriandre en grains, 2 cuillères de curry, 1 cuillère de paprika, 1 branche de citronnelle, 1 échalotte et je rajoute toujours une cuillère à café de tomate concentrée. Ralongez avec de l’eau pour obtenir une pâte homogène. )
  • -       huile de tournesol
  • -       sauce nuoc mam ( vous pouvez prendre de la sauce soja si vous en avez pas, c’est pas pareil mais il n’y a pas de quoi se taper sur les doigts )
  • -       quelques cacahuètes
  • -       sel, poivre, sucre…

 

Faîtes cuire votre riz et laissez le reposer. Quand il est froid,  séparez le blanc et les jaunes de vos œufs. Réservez le blanc et mélangez les jaunes, 2 échalotes émincées, 1 oignon émincé, et la pâte de curry rouge au riz. Malaxez du bout des doigts pour bien mélanger !  Faîtes de jolies boules d’environ 5cm de rayon. Pour aciliter le roulage de boules, vous pouvez légèrement humidifier vos mains.

Faîtes chauffer dans une casserole un bon fond d’huile de tournesol et faîtes bien dorer vos boules de riz. Elles doivent prendre une jolie teinte dorées.  Réservez les sur du papier absorbant.

N’oubliez pas de regarder si vos nem chua sont prêt à consommer ! Il y a une date de début de consommation et de fin de consommation. Découpez en tout petit morceaux vos nem chua. Attention, y a toujours un morceau de piment qui traîne, et ceux qui sont dedans sont vraiment très virulent, je vous conseille de les retirer. Assaisonnez les du jus de citron vert.

Effilochez grossièrement vos boules de riz, mélangez au nem chua, rajoutez vos feuilles de coriandre et de menthe que vous auriez grossièrement haché, arrosez d’une bonne cuillère à soupe de sauce nuoc mam, de sel, de poivre, d’une petite cuillère à café de sucre et de cacahuètes concassés.

C’est prêt ! Et quuuuue c’est bon…

banh_cuon2

Bánh cuốn, les crêpes vietnamiennes

By | Entrées, Plats complets, Poissons & Crustacés, Recettes Salées | 23 Comments

 

Qu’est ce que c’est que ce nouveau délire asiatique?

On est allé au restaurant asiatique avec mon chéri et mes parents y a un mois. Alors que mon amoureux semblait complètement perdu face aux nombreux plats étrangers, ses yeux sont attirés par « Crêpes vietnamiennes au porc et aux champignons noirs ». Ma mère et moi avons alors frémis. QUOI?! Alors qu’on pouvait en faire de si bons à la maison?

Il aura eu la chance de goûter à ce plat à la maison à mes côtés. Et oui oui oui, il a adoré !

Le bánh cuốn est donc une recette vietnamienne qu’on mange au petit-déjeuner ou au déjeuner. Littéralement, ça veut dire « Gâteau roulé » mais c’est salé ! On peut y trouver des crevettes, des champignons noirs, des shitakés, mais l’ingrédient principal, c’est le cochon, et cette superbe pâte de riz fraîche qui doit rester humide. C’est une recette très facile et très très très goûteuse !

 

Pour 4 personnes :

– 1 sachet de farine Banh Cuon ( trouvable dans toute les épiceries asiatiques, sinon, tamisez 100g farine, 100g maïzena, 100g de fécule pomme de terre dans 600g d’eau chaude et touillez bien ! )
– 300g de viande de porc haché
– 100g de crevettes
– 8 échalotes
– 2 carotte
– 30g de champignons noirs séchés
– 30g de shitakés ( prenez que l’un ou l’autre si vous ne trouvez pas )
– 4 cuillères à soupe de sauce soja
– 1 cuillère à soupe d’huile de tournesol

Cette recette est toujours accompagnée à la fin de sauce nuoc mam ( 1 gousse d’ail émincé, 1 piment rouge, 2 cuillères à soupe de sauce nuoc mam, 6 cuillère à soupe d’eau, 1 citron vert pressé, 2 cuillère à café de sucre ), de cacahuetes, de feuilles de menthe. Vous pouvez également l’accompagner de pâté de porc vietnamien, nommé Cha Lua ( en arrière plan sur mes photos ) mais c’est accessoire. Passons à la recette !

Faîtes gonfler 10mn vos champignons noirs dans de l’eau chaude. Egouttez.

Emincez les échalotes et réservez.

Emincez les shitakés et les champignons noirs, coupez en petits tronçons les crevettes. Pelez et râpez vos deux carottes? Mélangez les champignons, les crevettes et les carottes à la viande de porc avec la sauce soja.

Faîtes chauffez dans une poêle avec 3 cuillère à soupe d’huile de tournesol et faîtes frire les 3/4 de vos échalotes. Réservez.

Refaîtes chauffer dans la même poêle 1 cuillère à soupe d’huile tournesol et faîtes revenir le reste des échalotes avec la farce. Emiettez bien pour que la cuisson soit uniforme et que la farce soit le plus fine possible. Salez, poivrez et sucrez un peu à votre convenance.

La pâte à banh cuon doit ressembler à une pâte à crêpe blanche. Mouillez votre poêle avec un sopalin imbibé d’huile de tournesol et versez une fine couche de pâte une fois la poêle bien chaude. Baissez immédiatement le feu et couvrez la poêle. Cette crêpe n’a pas besoin d’être retournée et le fait de couvrir la pâte va donner une légère cuisson « à la vapeur ». Quand la pâte est bien cuite, vous pouvez la disposer sur une assiette, déposez une bande de farce vers le bas de votre rond de crêpe,  rabattre sur les côtés gauche et droite et remontez en roulant vers le haut pour faire comme un gros nem. Recommencez pour faire toutes vos crêpes. Saupoudrez vos crêpes d’échalotes frits.

… Et… bon appétit !
blog_cuisine2

Un carpaccio de porc à la coriandre

By | Entrées, Recettes Salées, Viandes & Volailles | 2 Comments

Quand je me suis retrouvée en face de ce filet de porc, j’ai un peu penché la tête sur le côté comme un chat qui ne comprend pas trop. Que faire?
Le porc est une viande très peu onéreuse alors j’en ai toujours des cargaisons. Le problème, c’est que je médite souvent devant bêtement pendant un bon quart d’heure avant de savoir quoi en faire.
Travers de porc caramélisés, porc au caramel… du caramel, du caramel…

Puis j’ai eu envie de fraîcheur !

Pour 2 personnes
- Un filet de porc ( 300 grammes pour nous )
- Deux pommes
- Un citron
- Des tomates cerises
- Une botte de coriandre
- Une noisette de beurre
Pour la marinade :
- Deux cuillères de moutarde
- Une cuillère de mayonnaise
- Le jus d’un demi citron vert
- Deux échalotes
- Une cuillère à café de vinaigre balsamique
- Une pincée de paprika
- Un filet d’huile d’olive
Alors, pas de panique pour cette recette de porc rosé. Evitez un morceau de porc qui traîne dans le frigo depuis des lustres ou décongelé sur votre plan de travail, l’avoir acheté dans une charcuterie sûre. Ensuite, y a deux cuissons : une première à la poêle juste pour saisir la viande, l’autre au jus de citron et au sel.
La viande de porc se mange dans certains pays en tartare ( comme en Allemagne ), après oui, y a encore toujours des peurs, des craintes.. Mais comme pour toutes les viandes ! En tout cas, je vous conseille vraiment cette recette. Le porc cru rosé ainsi a une texture terriblement tendre et a un goût très gourmand. Et si vous aimez naturellement les carpaccios, vous adorez cette recette.
Alors
L’idéal est d’assaisonner généreusement votre filet de porc un jour avant pour qu’il s’imprégne bien du sel. Son goût se rapprochera beaucoup plus d’un jambon. Dans une poêle bien chaude, faîtes fondre votre noisette de beurre et mettez votre filet de porc. Saisissez le 2 minutes de chaque face, jusqu’à ce qu’il ait une petite coloration dorée. Réservez votre filet de porc et déglacez votre jus avec un filet d’eau. Eteignez le feu et attendez que la poêle refroidisse.
Pour l’instant, coupez vos pommes en bâtonnets tout fins et faîtes trempez dans un petit mélange d’eau et de jus de citron pour évitez l’oxydation. Mettez y les feuilles de la botte de coriandre. Gardez une branche pour la marinade.
Quand la poêle a bien refroidi, mettez-y la moutarde, la mayonnaise, le vinaigre balsamique, la pincée de paprika et vos échalotes émincées.
Enlevez le fil du filet de porc et détaillez en tranches très fines. J’ai tapé sur chaque tranche avec mon gros couteau de cuisine pour que les tranches s’affinent un maximum puis j’ai salé chaque tranche et arrosé de jus de citron.
J’avais du surplus de gras. J’ai préféré l’enlever grossièrement et les mettre dans une poêle pour les griller 5 minutes avec un filet de sauce soja. Des petits lardons improvisés en plus !
Etalez les tranches de porc dans une assiette et parsemez de sauce. Vous pouvez réserver 30 minutes au frigo les tranches pour que la marinade cuise bien le porc. Plus longtemps si vous preferez, la viande perdra en moelleux mais sera plus cuite :)
Puis on sert…
Le mélange échalotte, coriandre… pffff :)
Ici en petite entrée pour que je goûte d’abord… héhé !