Category Archives: Poissons & Crustacés

calamar_risotto2

Risotto au citron et aneth, calamar à l’huile de chorizo

By | Plats complets, Poissons & Crustacés, Recettes Salées | 19 Comments

Voici un joli plat qui a tout l’air d’un grand. S’il est très facile à faire – faut juste gérer la cuisson du risotto mais je vais vous y aider – c’est surtout le résultat d’un « Mais-qu’est-ce-que-je-peux-cuisiner-en-30-minutes-j’ai-faim-mon-mec-rentre-bientôt-mais-j’ai-envie-que-ça-soit-joli ».

Je suis passée au Inno à côté de chez moi prendre un joli chorizo dans le rayon charcuterie.  Je savais que de beaux calamars m’attendaient déjà chez moi. J’ai voulu le travailler en deux façons : une d’abord bien saisie, presque frit et l’autre juste poêlée. Le chorizo apportera un côté fumé et piquant en bouche. Comme dirait Yves Camdeborde, « c’est un excitant ! ». J’ai également pris une botte d’aneth et poum poum, je me suis mise aux fourneaux.

Pour 2 personnes

  • - 4 tête de calamars
  • - 30g de chorizo
  • - 10g de beurre
  • - 1 citron
  • - 120g de riz
  • - 10cl de vin blanc
  • - 25cl de bouillon de légumes
  • - 1 oignon
  • - 2 cuillères à café d’aneth
  • - 1 cuillère à soupe de mascarpone ( ou crème fraîche )
  • - 1 cuillère à soupe de parmesan
.

Commençons par ce risotto ! Frédéric Anton m’a expliquée qu’un risotto parfait faisait des vagues. Et avec cette recette, j’ai presque eut le mal de mer en remuant ma casserole. Il doît être pas mal :). Emincez l’oignon et faîtes le suer dans une grande casserole avec un peu d’huile d’olive. Rajoutez le riz et remuez bien jusqu’à ce que celui-ci devienne translucide.

Mettez le vin blanc et laissez réduire. Continuez avec des louches de bouillon. Le tout est de bien remuer de temps en temps et de bien laisser réduire le liquide avec chaque fois, pour que le riz se gorge de liquide et surtout de goût ! Il paraît que le risotto cuit en 18 minutes. Moi, il est cuit quand… je le trouve bon :). Lorsque le riz est bien tendre, rajoutez le jus d’un demi citron, l’aneth ciselé et assaisonnez.

Pendant ce temps, occupons nous du calamars ! Coupez le chorizo en petit dés et faîtes les revenir à sec dans une poêle. Quand les dés commencent à devenir bien fermes et qu’un peu de graisse du chorizo s’est écoulée de la poêle, retirez le chorizo et rajoutez le beurre dans la poêle.

Ciselez très finement deux têtes de calamars. Faîtes les revenir à feu vif dans la poêle beurre/graisse de chorizo jusqu’à ce qu’ils prennent une jolie couleur dorée. Ils croustillent légèrement sous la dent :). Avec les deux têtes restantes, ouvrez les sur la longueur avec un couteau et entaillez légèrement le dessus du calamars en damier. La cuisson se fera plus rapidement et le résultat est très joli ! Faîtes les revenir rapidement dans votre poêle, deux minutes sur chaque face. N’oubliez pas d’assaisonner !

Rajoutez la mascarpone et le parmesan dans le risotto, et c’est prêt, vous n’avez plus qu’à servir : Servez un fond de risotto dans votre assiette. Déposez quelques morceaux de calamars croustillants et rajoutez la tête de calamar poêlée. Disposez généreusement des dés de chorizo et parsemez de quelques gouttes de jus de citron. Un peu de fleur de sel et fiou… bon appétit !

sushi_poisson_pane

Comme des sushis

By | Apéritifs, Entrées, Plats complets, Poissons & Crustacés, Recettes Salées | 18 Comments

On a beau essayer de faire des recettes incroyables à son entourage, rien ne remplacera jamais les saveurs de l’enfance. Si les miennes sont encrées en Asie, les racines de mon chéri se trouvent plutôt au Nord, aux pays de la fricadelle et des tartines de maroille au petit-déjeuner. Au délà des saveurs régionales, y a des plats parfois qui semblent à chaque fois donner la larme à l’oeil ( bon je l’avoue, j’ai jamais compris ).

Je parle de coquilettes/jambon, saucisse/purée… Vous saisissez?

Aujourd’hui, je m’attaque au… POISSON PANE AVEC DE LA PUREE ! Je sais, je suis une grande folle. Mais quand on me décrit avec amour ces bâtonnets tout jaunes de poisson, ça me dépasse. Mais y a moyen d’en faire un truc sympa, je suis sûre… ET BAM !

Pourquoi « Comme des sushis »? Tout est dans la présentation. Mignonne, sobre, avec une petite quenelle de purée et le morceau de cabillaud déposé dessus. Ca, c’est pour justifier ma candidature à Masterchef, haha. Mais les goûts sont là. Et aaaaah si, mon amoureux a le menton qui tremble d’émotion… Bon, c’est pas tout, attaquons !

Pour 2 personnes

  • - 2 filets de cabillaud
  • - 1 oeuf
  • - panure Panko ( panure japonaise )
  • - 500g de pommes de terre ( 6 pommes de terre moyennes )
  • - 125g de beurre
  • - 10cl de lait
  • - 5 cuillères à café de soja
  • - 1 cuillère à café de maïzena
  • - du gros sel
  • - de l’huile de friture

Faîtes cuire vos pommes de terre dans de l’eau bouillante salée. Egouttez les, pelez les, et passez les au moulin à légumes. Mettez la purée à la casserole sur feu doux et incorporez le beurre bien froid. Fouettez énergiquement jusqu’à ce que le beurre fonde. Ajoutez le lait tiède et assaisonnez en sel et poivre à votre convenance.

Coupez vos filets de cabillaud en tranches épaisses. Roulez les dans l’oeuf puis dans la panure Panko. Faîtes frire dans l’huile de friture jusqu’à ce que le poisson est une jolie couleur dorée.

Chauffez la sauce soja. Mélangez la maïzena à 5 cuillère à café d’eau froide et incorporez à la sauce soja jusqu’à ce que celle-ci épaississe. Ca, c’est spécialement pour le goût, et surtout la déco … Mais je vous avoue qu’on a dégainé le ketchup et la mayonnaise ! Y a que ça de bon !

Dressez des quenelles de purée et déposez par dessus une tranche de cabillaud pané. Comme la petite boule de riz superposée de sa tranche de poisson… mais cuite !

 

Bon appétit !

 

nem_tradeua

Nem Thadeua, ou le riz qui croustille

By | Accompagnements, Plats complets, Poissons & Crustacés, Recettes Salées | 48 Comments

Je pense sincèrement que grâce à cette recette, mon homme a définitivement décidé de m’épouser… Mais on va faire comme si je n’étais pas au courant haha !

Cette recette est purement laotienne mais une alternative incroyable au riz cantonnais… aux riz sautés… enfin vous voyez. Les menus B6 ou C3. Demandant un peu plus de temps, le côté pratique de cette recette c’est : VOUS POUVEZ UTILISER VOTRE RESTE DE RIZ ! C’est en effet mieux d’utiliser du riz cuit la vieille.

Comment ça marche ?

Recette du NEM THADEUA

2 personnes :

  • -       120g de riz blanc cuit ( il doit être froid )
  • -       1 oignon
  • -       2 échalotes
  • -       4 branches de coriandre
  • -       4 branches de menthe
  • -       3 œufs
  • -       1 citron vert
  • -       6 nem chua ( porc fermenté achetable dans les épiceries asiatiques, ou du jambon mais c’est un peu dommage ^^)
  • -       2 cuillères à soupe pâte de curry rouge ( ou mixez 1 piment de Cayenne, 1 cuillère à café de coriandre en grains, 2 cuillères de curry, 1 cuillère de paprika, 1 branche de citronnelle, 1 échalotte et je rajoute toujours une cuillère à café de tomate concentrée. Ralongez avec de l’eau pour obtenir une pâte homogène. )
  • -       huile de tournesol
  • -       sauce nuoc mam ( vous pouvez prendre de la sauce soja si vous en avez pas, c’est pas pareil mais il n’y a pas de quoi se taper sur les doigts )
  • -       quelques cacahuètes
  • -       sel, poivre, sucre…

 

Faîtes cuire votre riz et laissez le reposer. Quand il est froid,  séparez le blanc et les jaunes de vos œufs. Réservez le blanc et mélangez les jaunes, 2 échalotes émincées, 1 oignon émincé, et la pâte de curry rouge au riz. Malaxez du bout des doigts pour bien mélanger !  Faîtes de jolies boules d’environ 5cm de rayon. Pour aciliter le roulage de boules, vous pouvez légèrement humidifier vos mains.

Faîtes chauffer dans une casserole un bon fond d’huile de tournesol et faîtes bien dorer vos boules de riz. Elles doivent prendre une jolie teinte dorées.  Réservez les sur du papier absorbant.

N’oubliez pas de regarder si vos nem chua sont prêt à consommer ! Il y a une date de début de consommation et de fin de consommation. Découpez en tout petit morceaux vos nem chua. Attention, y a toujours un morceau de piment qui traîne, et ceux qui sont dedans sont vraiment très virulent, je vous conseille de les retirer. Assaisonnez les du jus de citron vert.

Effilochez grossièrement vos boules de riz, mélangez au nem chua, rajoutez vos feuilles de coriandre et de menthe que vous auriez grossièrement haché, arrosez d’une bonne cuillère à soupe de sauce nuoc mam, de sel, de poivre, d’une petite cuillère à café de sucre et de cacahuètes concassés.

C’est prêt ! Et quuuuue c’est bon…

saumon_sesame3

Saumon en croûte, et Kong Namul

By | Accompagnements, Plats complets, Poissons & Crustacés, Recettes Salées | 4 Comments

Si souvent je regarde l’intérieur de mon frigo en boudant un peu, j’arrive finalement à être inspirée par certains souvenirs. J’ai eu la chance de dîner il y a deux mois avec mes Masterpotes au restaurant de Jean Louis Nomicos, nommé Les Tablettes. J’y avais mangé là bas un filet de bar dans une sublime croûte croustillante de pavot bleu et de sésame blanc. C’était frais, et ça croquait sous la bouche. Un vrai « excitant gustatif » comme aurait dit Yves Camdeborde.

Ma mère m’avait également emmenée des pousses de soja toutes fraîches et bien blanches. Ca m’a donnée envie de faire un petit Kong Namul : c’est une salade coréenne composée de pousses de soja justes blanchies. Toute simple, et miam !

Pour 2 personnes :

  • - 2 pavé de saumon ( n’importe quel pavé saumon pourrait faire l’affaire ).
  • - 1 oeuf
  • - graines de pavot bleu
  • - graines de sésame blanc
  • - 300g de pousses de soja
  • - 2 cuillère à soupe de sauce soja
  • - 2 cuillères à soupe d’huile de sésame
  • - 1 cuillère à café de sucre
  • - 1 gousse d’ail
  • - piment d’espelette
  • - sel, poivre

 

Portez à ébullition une casserole d’eau salée et plongez-y vos pousses de soja pendant 2 bonnes minutes. Ceux-ci doivent être encore fermes mais être légèrement translucides. Egouttez et plongez les dans un cul de poule d’eau froide pour stopper la cuisson. Egouttez bien.

Ciselez finement la gousse d’ail et mélangez à la sauce soja, l’huile de sésame, le sucre, et mettez à votre convenance le piment d’espelette, le sel et le poivre. Mélangez à vos pousses de soja et laissez mariner au frais pendant la préparation du poisson.

Séparez le blanc et le jaune de l’oeuf. Posez quelques gouttes de soja dans le blanc d’oeuf et battez un peu. Mettez dans une assiette un mélange de pavot bleu, de graine de sésame.

Plongez la face supérieure de votre saumon ( la plus foncée, là où il y avait la peau ) dans votre blanc d’oeuf puis dans votre mélange de pavot bleu et de graines de sésame.

Chauffez une poêle légèrement huilé à feu moyen et déposez vos pavés de saumon, sur la face en croûte pendant 5 minutes. Terminez la cuisson sur l’autre face pendant 2 minutes.

Sortez votre Kong Namul, parsemez de quelques graines de pavot, et servez aussitôt !

 

banh_cuon2

Bánh cuốn, les crêpes vietnamiennes

By | Entrées, Plats complets, Poissons & Crustacés, Recettes Salées | 23 Comments

 

Qu’est ce que c’est que ce nouveau délire asiatique?

On est allé au restaurant asiatique avec mon chéri et mes parents y a un mois. Alors que mon amoureux semblait complètement perdu face aux nombreux plats étrangers, ses yeux sont attirés par « Crêpes vietnamiennes au porc et aux champignons noirs ». Ma mère et moi avons alors frémis. QUOI?! Alors qu’on pouvait en faire de si bons à la maison?

Il aura eu la chance de goûter à ce plat à la maison à mes côtés. Et oui oui oui, il a adoré !

Le bánh cuốn est donc une recette vietnamienne qu’on mange au petit-déjeuner ou au déjeuner. Littéralement, ça veut dire « Gâteau roulé » mais c’est salé ! On peut y trouver des crevettes, des champignons noirs, des shitakés, mais l’ingrédient principal, c’est le cochon, et cette superbe pâte de riz fraîche qui doit rester humide. C’est une recette très facile et très très très goûteuse !

 

Pour 4 personnes :

– 1 sachet de farine Banh Cuon ( trouvable dans toute les épiceries asiatiques, sinon, tamisez 100g farine, 100g maïzena, 100g de fécule pomme de terre dans 600g d’eau chaude et touillez bien ! )
– 300g de viande de porc haché
– 100g de crevettes
– 8 échalotes
– 2 carotte
– 30g de champignons noirs séchés
– 30g de shitakés ( prenez que l’un ou l’autre si vous ne trouvez pas )
– 4 cuillères à soupe de sauce soja
– 1 cuillère à soupe d’huile de tournesol

Cette recette est toujours accompagnée à la fin de sauce nuoc mam ( 1 gousse d’ail émincé, 1 piment rouge, 2 cuillères à soupe de sauce nuoc mam, 6 cuillère à soupe d’eau, 1 citron vert pressé, 2 cuillère à café de sucre ), de cacahuetes, de feuilles de menthe. Vous pouvez également l’accompagner de pâté de porc vietnamien, nommé Cha Lua ( en arrière plan sur mes photos ) mais c’est accessoire. Passons à la recette !

Faîtes gonfler 10mn vos champignons noirs dans de l’eau chaude. Egouttez.

Emincez les échalotes et réservez.

Emincez les shitakés et les champignons noirs, coupez en petits tronçons les crevettes. Pelez et râpez vos deux carottes? Mélangez les champignons, les crevettes et les carottes à la viande de porc avec la sauce soja.

Faîtes chauffez dans une poêle avec 3 cuillère à soupe d’huile de tournesol et faîtes frire les 3/4 de vos échalotes. Réservez.

Refaîtes chauffer dans la même poêle 1 cuillère à soupe d’huile tournesol et faîtes revenir le reste des échalotes avec la farce. Emiettez bien pour que la cuisson soit uniforme et que la farce soit le plus fine possible. Salez, poivrez et sucrez un peu à votre convenance.

La pâte à banh cuon doit ressembler à une pâte à crêpe blanche. Mouillez votre poêle avec un sopalin imbibé d’huile de tournesol et versez une fine couche de pâte une fois la poêle bien chaude. Baissez immédiatement le feu et couvrez la poêle. Cette crêpe n’a pas besoin d’être retournée et le fait de couvrir la pâte va donner une légère cuisson « à la vapeur ». Quand la pâte est bien cuite, vous pouvez la disposer sur une assiette, déposez une bande de farce vers le bas de votre rond de crêpe,  rabattre sur les côtés gauche et droite et remontez en roulant vers le haut pour faire comme un gros nem. Recommencez pour faire toutes vos crêpes. Saupoudrez vos crêpes d’échalotes frits.

… Et… bon appétit !
blog_cuisine_cannelonni_japonaise

Mes cannellonis à la japonaise

By | Plats complets, Poissons & Crustacés, Recettes Salées | 4 Comments
C’est la journée de la femme. Oui messieurs.
Profitons de cette journée pour être macho comme un étalon italien tout en gardant des racines asiatiques. Ok, j’ai cherché cette intro longtemps pour expliquer ces cannellonis à la japonaise…
La vérité, c’est que je ne sais pas d’où c’est sorti.
J’ai beaucoup de démons.
Attention, je fais ma propre pub.

Mes cannellonis à la japonaise

2 personnes

  • - 10 feuilles de lasagne
  • - des feuilles de nori ( algues séchées utiliées pour les sushis )
  • - 200g de saumon fumé
  • - du gruyère
  • - une cuillère à café de moutarde
  • - trois cuillères à cafés de crème fraîche
  • - un petit pot de purée de tomate
  • - une cuillère à soupe de lait
  • - du thym

Préchauffez votre four à 150° et commencez par faire chauffer une grande casserole d’eau. Faîtes tremper vos feuilles de lasagne.

Il suffit normalement de 5 minutes pour qu’elles se ramollissent assez pour être travaillé.
Touloulou… La main gauche levée pour l’équilibre, oui oui…
Coupez la cuisson sous un filet d’eau froid. Vos feuilles de lasagne sont prêtes !
Etalez vos feuilles de lasagne sur votre plan de travail.
Prenez vos feuilles de Nori, trouvable dans n’importe quel boutique exotique ou même dans certains supermarchés.
Coupez vos feuilles de nori et faîtes un chemin de table sur votre feuille de lasagne.
Mettez environ 20g de saumon fumé sur un coin de votre feuille de lasagne.
Pour rappeler un peu le wasabi, j’ai pris de la moutarde Maille Mi-Forte. Mettez votre cuillère à café dans un récipient.
Rajoutez vos trois cuillères à café de crème fraîche et touillez.
N’oubliez pas d’assaisonnez en sel et poivre.
Et puis on étale une petite ligne de crème dans le cannelloni.
Roulez fermement votre cannelloni côté saumon.
Je termine en piquant avec un pic à brochette. Ca peut paraître purement inutile mais je préfère éviter que ça bouge à la cuisson et qu’il garde une belle forme.
Recommencez l’opération pour toutes vos cannellonis jusqu’à faire une armée !
Gaaaaarde à vous !
Glissez votre crème restante sur vos cannellonis.
Des petits bâteaux :)
Sauce tomate minute, prenez votre purée de tomate et délayez avec votre cuillère à soupe de lait. Mettez du thym, salez et poivrez.
Tartinez encore vos cannellonis :)
Si vous aimez beaucoup les sauces, vous pouvez mettre plus de crème et de sauce tomate. Pour ma part, je voulais mettre l’accent sur la garniture.
Parsemez votre préparation de gruyère.
Et on enfourne pour 10 minutes à 150° !
J’accompagne ces cannellonis de roquette. Je ne mange que ça de la roquette… Son petit goût épicé et de noisette, hmmm !
Mon équipe qui gagne : du sel, du poivre, deux cuillères à soupe de vinaigre balsamique et une d’huile d’olive ( attention, j’inverse les proportions volontairement, j’aime beaucoup le vinaigre balsamique et l’huile d’olive est juste là pour pas que mon homme fasse la grimace ).
Non non on n’en a pas chié pour cette photo, c’est pas vrai, ma salade n’est pas du tout noyé dans le vinaigre…
Et voilà très chers :)
Bon appétit ! J’ai servi ça avec un filet de sauce soja sucré. A tremper pour rappeler encore plus le clin d’oeil japonais.
Et ça se mange… trop vite.
blog_cuisine_cabillaud_crumble_courgette

Cabillaud croustillant et crumble de courgettes

By | Accompagnements, Plats complets, Poissons & Crustacés, Recettes Salées | 8 Comments
Je devais reprendre des forces après mes examens médicaux, il fallait une recette légère qui passe bien et assez gourmande pour me donner envie.
Puis un homme, au fond, c’est un peu comme un enfant. Pour qu’il apprécie le poisson, faut qu’il donne envie ! Et qui résiste devant un crumble?
… Pas moiiii !
2 personnes
Pour les cabillauds :
  • - 2 filets de cabillaud
  • - 1 oeuf
  • - 60g de farine
  • - 60g de pralin
  • - 15g de beurre
  • - un citron vert
Pour le crumble de courgettes
  • - 3 petites courgettes ( environ 500g de courgettes )
  • - 1 oignon
  • - du parmesan
  • - du basilic
  • - 150g de farine
  • - 80g de beurre
Et… on y va !
J’ai une tête très fatiguée…
On préchauffe le four à 150° et on pèle l’oignon !
Emincez l’oignon. Emincez également en fines tranches vos courgettes.
Faîtes chauffez un filet d’huile d’olive. Faîtes suer vos oignons.
Rajoutez vos courgettes émincées.
Faîtes cuire pendant 5 minutes environ, il faut que ça reste bien croquant.
Pour l’instant, préparez 150g de farine.
Puis 80g de beurre.
On se prépare à la bataille en mettant dans un gros bol… Et action !
Touchdown ! Kick Off !
Et mon crumble est KO…
Yeeha !
Les 5 minutes sont passées, mes courgettes sont encore légèrement croquantes et il ne reste presque plus d’amertume :)
Je mets environ deux cuillères à café de parmesan.
Et environ 2 cuillères à café de basilic congelés ( les moyens du bord… )
On met nos courgettes dans un plat à four et on parsème du crumble.
C’est parti au four pour 25 minutes à 150°.
Pour l’instant, on casse un oeuf dans un plat. Oui oui. Le match continue.
On attrape le sachet de pralin. Vous pouvez prendre des cacahuètes concassés, des noisettes…
Je mets 60g de pralin et 60g de farine dans un autre plat.
On touille l’oeuf en omelette.
On touille la farine et le pralin.
Tapotez vos filets de cabillaud avec du papier absorbant.
Ah, Birdy a senti le poisson…
On mouille les filets dans l’oeuf.
Puis dans notre mélange de farine-pralin.
TADAAAA !
Faîtes mousser vos 15g de beurre à feu moyen.
Dès que le beurre a fondu, on rajoute nos filets de cabillaud et on fait cuire environ 3 minutes de chaque face. Ne remuez pas vos filets pour qu’ils soient bien croustillants.
La croute du cabillaud devient bien dorée :).
Dès que vos cabillauds sont prêts, retirez les et déglacez votre beurre avec le jus de votre citron vert.
Après 25 minutes de cuisson, votre crumble est prêt à servir avec vos filets de cabillaud :)
Arrosez vos filets avec le beurre citronné et servez.
C’est vraiment très très bon. N’hésitez pas longtemps pour cette jolie recette :)

 

blog_cuisine1

Filet de dorade vanillé et sa ratatouille acidulée

By | Accompagnements, Plats complets, Poissons & Crustacés, Recettes Salées | One Comment
2 personnes ( ben oui, on est toujours 2 )
- une belle dorade
- de l’extrait naturel de vanille
- un citron
Pour la ratatouille acidulée :
- une tomate
- deux kiwis
- une demi courgette
- un demi poivron
- un oignon
- deux gousses d’ail
- 400g de germes de soja
- une petite boîte de purée de tomate
- du thym
- une cuillère à café de sucre
Le gros du travail, le poisson !
J’aime beaucoup le travailler. J’aurais eu tendance à le travailler en entier si mon chéri n’aimait pas dépiauter son poisson et tomber malencontreusement sur des arrêtes. ( A noter, un homme qui avale une arrête à souvent des réflexes physiques qui suivent qui lui font perdre pas mal d’humilité. Une sorte de danse indienne je crois… )
Vu que j’ai une belle dorade, un seul filet par personne suffira.
Il reste souvent pas mal d’écailles. Avec un couteau plat, remonter sèchement vers la tête. Pour lever les filets, il faut d’abord détourer la chair autour des ouïes et remonter le long de son dos. Et on racle, on racle !
Détail important, il reste toujours des arrêtes plantées dans la chair le long de l’arrête principale du poisson. Pour les enlever, rien de mieux qu’une pince à épiler.
Ah chéri, tu te doutes pas d’une seconde de ce que je vis pour toi.
Bon bref. On réserve les filets de dorade et on arrose de deux cuillères à café d’extrait de vanille ainsi que le jus d’un citron. Puis assaisonnez généreusement la face côté chair de sel et de poivre.
Pour la ratatouille, émincez l’ail, l’oignon. Coupez la tomate, le kiwi, la courgette et le poivron en cube d’environ 2 cm. Faîtes suer l’oignon dans une poêle bien chaude avec le thym et juste avant que ça dore, rajouter tous les légumes et les fruits, sauf les germes de soja. Laissez cuire 2 minutes avant d’y rajouter la purée de tomates et la cuillère de sucre. Laissez mijoter 10 minutes avant d’y rajouter les germes de soja qui cuiront en 2 minutes.
Entaillez 3 fois chaque filet de dorade sur la largeur. Ca va permettre de cuire le poisson rapidement à coeur sans qu’il soit en sur-cuisson à l’extérieur ou trop grillé. Sur un feu très vif, saisir les filets de dorade 1 minute côté chair puis terminer côté peau pendant 2 minutes.
Pas plus !
Et on sert aussitôt !
En assiette pour un petit repas en amoureux. Ou en bento pour le déjeuner de demain ( comme c’est mon cas… T_T )
duxelles

Cabillaud poché au bouillon et duxelles de champignons de Paris

By | Accompagnements, Plats complets, Poissons & Crustacés, Recettes Salées | No Comments


Le printemps pointe enfin le bout de son nez et il est temps de penser un peu plus à ses courbes ! Cette recette toute légère est néanmoins bien gourmande, composée d’une petite duxelles de champignons de Paris et d’un cabillaud tout juste poché au bouillon pour qu’il ait du goût. 

Pour la duxelles de champignons de Paris ( oui oui, avec un S à la fin, car recette crée pour le marquis d’Uxelles ), c’est surtout une recette très facile et très bonne pour donner une bonne raison pour manger des champignons. 

Cabillaud poché au bouillon et duxelles de champignons de Paris

2 personnes : 
- 2 filets de cabillaud
- 2 cubes de bouillons de légumes 
- 300g de champignons de Paris
- 20g de beurre demi-sel
- 1 oignon
- 2 échalotes
- du persil
- 2 tomates
- gros sel

Chauffez votre four à 200°. 
Déposez du gros sel et du poivre sur vos tomates coupées en 2. Et enfournez pour une demi-heure de cuisson. 


Emincez tout vos champignons de Paris en petits morceaux après les avoir passé sous l’eau froide pour enlever l’excédent de terre. 


Faîtes bouillir 1 litre d’eau avec deux cubes de bouillons de légume. Dès que l’eau boue à gros bouillon, éteignez le feu et posez-y vos filets de cabillaud. Laissez cuire à feu éteint pendant une quinzaine de minutes. 


Pelez et émincez vos oignons et vos échalotes. Faîtes fondre votre noix de beurre dans une poêle et mettez-y vos oignons et vos échalotes à feu très doux. Dès que vos oignons ont sué, continuez la cuisson en rajoutant vos champignons. Les champignons vont perdre leur eau. Attendez la réduction. 


Servez aussitôt !
J’ai déposé quelques feuilles de coriandre sur mes champignons….

Bon appétit ! 

pate_nori

Penne au nori et au saumon fumé

By | Plats complets, Poissons & Crustacés, Recettes Salées | 4 Comments

Il était déjà 23h30 et je n’avais toujours pas attaquer la cuisine. J’étais tentée d’aller me coucher paresseusement mais la raison m’a fait déplacée comme une somnambule dans la cuisine et ouvert les placards d’un air perplexe. 
Puis tel Ratatouille montant sur ma tête, j’ai fais ce plat de manière robotique. Sans réfléchir.

Le résultat est très bon quand même, oui oui oui ! 

Recette rapide : Penne au nori et au saumon fumé 
2 personnes :
- un petit sachet de 200g de chutes de saumon fumé ( ou alors des belles tranches si vous avez )
- 1 oignon
- 200g de penne
- une petite briquette de crème semi-épaisse
- une petite dizaine de tomates cerises
- 10g de nori
- 10g de beurre

Faîtes chauffer votre four à 200°. Dès qu’il est chaud, enfournez vos tomates cerises pendant 10mn environ, sans ajout de matière grasse. 
Emincez votre oignon. Faîtes fondre le beurre et faîtes revenir vos oignons émincés jusqu’à ce qu’ils suent bien.


Enchaînez en même temps la cuisson des penne dans un grand volume d’eau salé en suivant les instructions indiqués sur la boîte.


Dès que vos oignons sont prêt, verser la crème fraîche et baissez le feu. Laissez cuire pendant 2 minutes et éteignez le feu. Emiettez votre saumon fumé.


Coupez les feuilles de nori en petites lamelles et mélangez. Rajoutez les pennes égouttés, rectifiez l’assaisonnement. 


Réservez quelques feuilles de nori pour la déco.
Voilà.

15 minutes, emballé, c’est pesé.