Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/nathaliedf/www/index.php:3) in /home/nathaliedf/www/wp-content/plugins/wassup/wassup.php on line 1994
Blog | Nathalie Nguyen / styliste culinaire Paris, consultant culinaire - Le blog cuisine de Nathalie Masterchef® - Part 2

Category Archives: Blog

genoise-plume

La génoise plume de ma soeur… en vidéo !

By | Blog, Recettes Sucrées | 23 Comments
Mais qui m’a mis à la cuisine?
.
Si ma cuisine aujourd’hui est complètement inspirée de celle de ma mère, celle qui m’a torturée pour que j’arrête les produits surgelés et les fast-foods ( oui oui, TORTUREE ! Et elle est très forte ! ), c’est ma soeur.
.
J’ai le souvenir impérissable de ma première religieuse au chocolat, mangée avec elle en cachette dans sa chambre car elle était passée discrètement dans une boulangerie avec un peu de notre argent de poche. Je crois que c’est à partir de ce jour là que je n’arrive pas à la contredire. Je sais qu’à côté, elle a de très bons arguments.
.
La cuisine est venue naturellement à ma soeur. On ne sortait pas alors elle traduisait sa frustration dans la cuisine familiale. C’est là qu’elle m’a fait des gâteaux à la pomme, des tartes au citron meringuées, des quiches… Je la regardais s’afférer ( mais pas trop, on sait trop bien qu’il ne faut pas déranger les femmes en cuisine ) et je comprenais déjà qu’il y avait une autre forme de cuisine, il y avait la cuisine vietnamienne de ma mère et ces instants de découvertes incessantes à ses côté.
.
Ma soeur, plus grande que moi de 10 ans, est devenue naturellement une femme avant moi, et un jour, elle est partie de la maison. J’ai comblé le vide en commençant à m’ouvrir vers l’extérieur, m’interesser ce qui se fait autre part, et en craquant devant les boulangeries pour en ressortir avec une religieuse ou un fraisier. Ca me rappelait ces moments, avec elle.
.
Un jour, je passe chez elle, et elle me tire à la cuisine. Elle a une trouvé la recette parfaite pour ses gâteaux. La « génoise plume ». Je la regarde faire avec de grands yeux. Plus tard dans la soirée, je me retrouve à me diriger comme un zombie, les deux bras devant moi, hypnotisée par les odeurs sortant du four.
.
Elle sort son gâteau fumant. Il a gonflé, il est doré, la croûte brille légèrement. J’ai compris quelque chose en croquant dedans. Déjà c’est super bon, c’est clair. Mais brillait dans les yeux de ma soeur comme la réussite d’un long périple.
.
Quelques temps après, le jour de mes 18 ans, je reproduis cette recette pour faire un fraisier. Je ne me suis plus jamais arrêtée.
.
Ce jour là, à Masterchef, quand j’ai ouvert la boîte mystère, j’ai su que c’était le bon moment de la mettre à l’honneur, à ma grande soeur chérie. Et si le jury n’aimait pas cette génoise, je n’avais plus qu’à rendre mon tablier et à bouder la cuisine à jamais…
.
Heureusement pour moi, j’ai été coup de coeur.
Je vous propose de regarder la recette de cette Génoise Plume magique. Et puis aussi, en passant, embrasser ma soeur que j’aime tant et à qui je dois tout.
NOTE : La « Génoise Plume » de ma soeur est normalement nature, sans riz soufflé, sans crème de marron. A vous de l’agrémenter comme vous désirez ! Ca peut être une base parfaite pour des muffins, de cupcakes…
.
onigiri_recette

La recette des Onigiri… en BD !

By | BD, Blog | 96 Comments


Voilà le début d’une grande histoire d’amour entre Fifi et moi ! Même si notre histoire d’amour a commencé il y a 8 ans grâce à… ahum, Harry Potter. Cette nana déchire. C’est une super amie. Que dis-je, une amie, mon amoureuse, ma femme, et en prime la nana qui tient le plus à l’alcool que je connaisse…

J’espère que vous avez apprécié cette recette et ses doigts de fée. Vous pouvez la retrouver sur son super site trop bien : clic clic miaou ou son super blog trop bien : clic clic trop miaou ( qu’elle a fait pour décrire son voyage au Japon… avant les tremblements… oui oui elle est toujours en France du coup… ). Ci-dessous quelques photos des onigiris en question :)

 

l-envers-du-decor-de-masterchef-2-10523588uetdf_1879

Entrée dans l’atelier, premières émotions

By | Blog | 2 Comments

Je me revoie traîner des pieds vers la porte de chez moi. Mon chéri porte mon bagage et m’emmène jusqu’à l’extérieur. Je le regarde mettre silencieusement ma valise à l’arrière du taxi. Je peine à quitter le seuil de la porte. Il arrive vers moi et m’attrape dans ses bras. Ses lèvres cherchent mon oreille. « Je crois en toi. » Je peine à retenir mes larmes. A sourire. A montrer l’énorme palpitation que j’ai en moi. Quand le reverrai-je? « Bats-toi ! ». « Tu le sais, que c’est pour nous que je fais ça. Pour plus tard. Pour réussir… » chuchote-je. Je l’embrasse et m’enfuis dans le taxi. Mon regard se baisse pour m’empêcher de regarder sa silhouette s’éloigner. Et je sens une force incroyable m’envahir. Je vais me donner comme jamais.

Nous voici rentré dans le monde de l’atelier !

Une salle incroyable dédiée à la cuisine. Tout un coin à ustensiles divers, une épicerie énorme. J’ai le souffle coupé, je suis excitée et tellement heureuse, puis le stress m’envahit. Jusqu’où j’arriverai à aller? 21 candidats et 1 seul gagnant. Le rêve qu’on a tous. Plus j’y pense et plus je semble perdre les moyens. Mes mains tremblent, ma respiration est difficile. Mais jamais, pourtant, j’ai autant cru à quelque chose. Alors… allons-y gaiement !

Entrée dans l’atelier

Après un petit Pot-au-Phô qui m’a largement amusée, l’affreuse épreuve de reconnaissance que je redoutais tant. Normal, avec ma cuisine d’étudiante… Partir peu confiante, c’est déjà une mauvaise idée. Mais quand en plus, je me retrouve devant tous ces poissons, que je les cite dans ma tête, et que je pars en premier sur un poisson dont je ne suis pas certaine… Entrée en fanfare par la première épreuve sous-pression. Même si j’aurais désiré me donner la pire claque de ma vie à ce moment là, avec le recul, je me dis que grâce à cette épreuve, j’ai gagné une certaine confiance. J’en ressors indemne avec ma copine Emilie. Ce dont j’imaginais pas une seconde, c’est le déchirement senti en voyant le premier candidat de l’atelier s’en aller. Ca va continuer à faire mal comme ça. A peine remise de nos émotions qu’une nouvelle épreuve en équipe commence.

Elisabeth, c’est une nana que j’adore. Une femme incroyable, talentueuse… puis qu’est-ce qu’elle est drôle. Être appelée pour me joindre à son équipe m’a flattée à mourir. C’est fou de se retrouver dans une équipe et d’avoir un seul but : l’emmener à la victoire. Toute petite et jeunette que je suis, je sens mon torse s’enfler. Ca allait le faire !… Et bizarrement, aujourd’hui, alors que cette épreuve s’est terminée il y a bien longtemps et qu’on a perdu Colin, j’ai encore l’impression d’avoir gagné cette épreuve. J’ai découvert des gens qui allaient prendre une place importante pour moi.

 

 

Mastercher_2

Bienvenue sur le blog de Nathalie Masterchef !

By | Blog | 37 Comments

C’est avec grande émotion et beaucoup de papillons dans le cœur que je vous présente mon nouveau bébé, j’ai nommé Nathalie Cuisine. Le précédent, Blog de Cuisine Paris-Vietnam aura bien vécu mes crises culinaires… R.I.P !

J’espère que vous trouverez celui-ci plus fonctionnel, plus pratique et attrayant. Il aura fait coulé quelques gouttes de sueurs :). En attendant bientôt la reprise de mes impulsions, je vous laisse parcourir mes anciens articles que j’ai déménagé avec moi, et de la bande annonce de Masterchef ci dessous:

 


Parse error: syntax error, unexpected ';' in /home/nathaliedf/www/wp-content/themes/salient/footer.php on line 6